Les travailleurs et travailleuses

L’entreprise dans laquelle je travaille ferme… Que faire ?

Les cellules de reconversion

Les premiers pas…

Dans le cas d’une restructuration ou d’une fermeture d’entreprise, le travailleur se doit de s’inscrire à une cellule pour l’emploi (CPE). Plusieurs obligations doivent être remplies :

  • Etre inscrit à la CPE pendant 3 mois pour les personnes de moins de 45 ans et pendant 6 mois pour les personnes âgées de plus de 45 ans.
  • Le travailleur licencié est également tenu d’assister aux séances collectives et d’être présent pendant minimum 10h au sein de la cellule de reconversion.

Ces obligations peuvent être remplies de plusieurs façons : soit en assistant à la CPE, soit en trouvant un emploi ou encore en suivant des formations professionnalisantes. 

Dans le cas d’une faillite, les salariés licenciés ayant un préavis supérieur à 26 semaines doivent aller en cellule de reconversion. 

Que se passe-t-il dans une cellule de reconversion ?

Une cellule de reconversion est mise en place afin d’aider les travailleurs dans leurs démarches de recherche d’emploi, en leur proposant notamment un accompagnement, des formations, une permanence, une mise à disposition d’ordinateur, de téléphones, fax, imprimantes, photocopieuses, …

Avant toute chose, les personnes licenciées signent un contrat attestant qu’ils sont inscrits à un plan d’accompagnement. Ce contrat leur permettra d’être dispensé des convocations du Forem et de leurs contrôles. Pendant 1 an, la cellule de reconversion est ouverte aux travailleurs pour leur donner les outils qui leur permettront de réintégrer le circuit du travail. Pour ce faire, trois types d’accompagnement :

Un accompagnement individuel

Des entretiens individuels et personnalisés permettent de cibler les objectifs du travailleur et d'assurer un suivi de sa situation. L'accompagnateur réalise un debriefing au bout de 3 mois de cellule durant lequel l'individu décide d'arrêter ou de poursuivre son accompagnement en cellule. Un autre debriefing est réalisé après 6 mois.

Des séances collectives

Elles couvrent des thématiques obligatoires. Lors de ces séances, un débat est organisé afin d'accepter sa situation et le changement, un bilan de compétences est dressé, des leçons sont également données pour remettre son CV et sa lettre de motivation à l'ordre du jour, des thématiques syndicales sont mise en avant, comme par exemple les RCC, la législation, ...

Une permanence

c'est également un endroit permettant aux travailleurs d'avoir des réponses à leurs questions : tout est centralisé. Une question relative à la législation Belge ? Un délégué syndical est présent pour vous répondre. Une question concernant le monde du travail ? Un représentant du Forem est là pour vous aiguiller.

NOUS CONTACTER

  • reconversionscsc@resoasbl.be
  • 071/23.08.09
  • 5, rue Prunieau 6000 Charleroi

REJOIGNEZ-NOUS !

Vous êtes délégué syndical, accompagnateur social ? Inscrivez-vous à notre site et bénéficiez d’outils qui vous aideront dans votre mission !